Mostaganem

Les cantines scolaires à l’arrêt


À Mostaganem, l’ouverture des cantines scolaires ne s’est pas faite conjointement avec la rentrée scolaire, malgré les assurances données par l’inspection des cantines scolaire et les responsables des collectivités locales.

En dépit des efforts indéniables de l’inspection des cantines scolaires de la wilaya de Mostaganem, toutes les cantines scolaires sont à l’arrêt du fait du sempiternel problème des travailleurs du filet social qui a tendance à perdurer et dont le recrutement est assuré par les collectivités locales. Les contrats de travail des agents n’ont pas été prorogés par l’ANEM et du fait des créances non réglées des fournisseurs de produits alimentaires. Dès la rentrée scolaire 2017/2018, les élèves sont donc privés de repas et les 391 cantines des écoles primaires éparpillées dans les 32 communes que compte la wilaya sont fermées. Les conseillers en alimentation scolaire proposent, depuis des années, le recrutement de gens à plein temps avec une formation assurée par la formation professionnelle mais en vain. Ne faut-il pas penser à titulariser les agents recrutés pendant plusieurs années dans le cadre du filet social et l’emploi de jeunes pour régler définitivement ce problème ? La rentrée scolaire est donc perturbée aussi en raison notamment de l’épineux problème du non paiement des fournitures de produits alimentaires des cantines scolaires. A souligner que de puis le mois de janvier 2017, la gestion des cantines scolaires est rétribuée aux collectivités locales après une période où elle fut gérée que par la direction de l’éducation. Yasser Imade Edine


>> Retour
les plus lus
>>L'argent du recouvrement en urgence !
>>La commission des métiers à haute pénibilité installée "prochainement"
>>Les souscripteurs ne décolèrent pas et organisent un énième sit-in
>>L’EGT au centre d’un grand scandale financier
>>Les voleurs se sont emparés cette fois de 650 millions de centimes
>>Le wali inspecte les chantiers des Travaux publics
>>Naples s’intéresse toujours à Adam Ounas
>>Les erreurs dans les actes notariés à l'ordre du jour, le 25 mai prochain
Nos dossiers
>>Harraga

Votre journal
en PDF

Divers
>>Heures des Prières
>>Pharmacies
>>Téléphones utiles
>>Urgences
>>Météo

Archives