Saida

Le groupe Tahkout s'accapare de la base de vie de la société Astaldi


D'une superficie de 13 hectares, la base de vie d'Astaldi, une entreprise mondiale du BTP, qui était chargée de la réalisation de la ligne ferroviaire Saida- Sidi Belabes, comprend un site pour les résidents cadres et les étrangers constitué de 22 bungalows, un restaurant, une cafétéria et une piscine.

Un autre site pour les ouvriers est doté de 144 chambres, 2 cantines et une cafétéria. Dans cette base de vie, il y a aussi un bloc administratif et de grands ateliers. Toutes ces installations sont raccordées à tous les réseaux et sont équipées de toutes les commodités nécessaires (douches, sanitaires et même des climatiseurs...). A la fin de la mission des Italiens, la wilaya a récupéré la base de vie et c'est naturellement que le wali s'y est rendu le jeudi 16 novembre pour réfléchir au meilleur moyen pour la wilaya de tirer profit de ce précieux acquis. Le wali a d'abord proposé à ce qu'on transforme les sites résidentiels en un village sportif et d'y ajouter des terrains de football et de basketball, au profit des équipes de la wilaya. Il a également suggéré de faire des ateliers une zone d'activité pour les petites entreprises. 3 jours plus tard, le wali réuni le conseil de coordination et décide de maintenir le projet du village sportif, mais d'abandonner momentanément la décision définitive concernant la zone d'activité. Tout cela parait normal, mais voici que ce lundi 4 décembre, M. Tahkout et le wali visitent la base de vie et il a été convenu que ce site abritera désormais une usine du groupe Tahkout pour le montage des bus et des camions, sous prétexte que la chaîne de montage existe puisqu’initialement, elle était destinée à faire le bonheur d'une wilaya de l'est. D'aucuns se demandent pourquoi ce revirement et qui a mis Tahkout au parfum, lui qui peut se frotter doublement les mains puisque cette visite à Saida lui a permis également de bénéficier d'une terre agricole d'une superficie de 1100 hectares, située dans la commune de Sidi Ahmed. Pour rappel, le 29 janvier 2017, le wali précédent a déjà reçu des représentants du groupe Tahkout et il a été convenu de réaliser une usine de montage de voitures SUZUKI de type Alto et Swift dans le grand terrain de l'ex prometal. A l'époque, le groupe s'est engagé à ce que la première voiture sortira de l'usine durant le dernier trimestre 2017 et que toujours durant l'année 2017, plus de 400 ouvriers seront recrutés. Une année après, le communiqué de la wilaya annonce que même le taux d'avancement des travaux d'aménagement du site n’est qu’à 80 %. Selon le communiqué, le recrutement se fera à partir de janvier 2018 et la première voiture sortira de l'usine en mai 2018. T. Lahcen


>> Retour
les plus lus
>>L'argent du recouvrement en urgence !
>>La commission des métiers à haute pénibilité installée "prochainement"
>>Les souscripteurs ne décolèrent pas et organisent un énième sit-in
>>L’EGT au centre d’un grand scandale financier
>>Les voleurs se sont emparés cette fois de 650 millions de centimes
>>Naples s’intéresse toujours à Adam Ounas
>>Le wali inspecte les chantiers des Travaux publics
>>Les erreurs dans les actes notariés à l'ordre du jour, le 25 mai prochain
Nos dossiers
>>Harraga

Votre journal
en PDF

Divers
>>Heures des Prières
>>Pharmacies
>>Téléphones utiles
>>Urgences
>>Météo

Archives